Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Famille Griffin, tome 1 : Drôle de chaperon - Suzanne Enoch

La Famille Griffin, tome 1 : Drôle de chaperon - Suzanne Enoch
 
La Famille Griffin, tome 1 : Drôle de chaperon - Suzanne Enoch
Série : La Famille Griffin
Titre : Drôle de chaperon (tome 1)
Auteur : Suzanne Enoch
Edition : J'ai Lu
Merci à l'Editeur pour cette lecture
La Famille Griffin, tome 1 : Drôle de chaperon - Suzanne Enoch
 
Ma Chronique
La Famille Griffin, tome 1 : Drôle de chaperon - Suzanne Enoch
J'ai aimé !
 
Lady Eleanor a décidé de prendre son destin en main. Avec trois frères, dont l'aîné est un Duc, la jeune femme a soif de liberté. Elle souhaite faire ses propres choix, choisir elle-même un futur époux mais également choisir ses propres tenues. Elle propose alors un contrat à son frère. Sauf arriver au scandale, celle-ci agira à sa guise. Persuadé que ce scandale arrivera bien vite, le Duc accepte mais missionne discrètement son meilleur ami, le marquis Deverill de surveiller sa jeune sœur. Mais il est de notoriété public que celui-ci est un libertin et peut-être n'étais-ce pas le meilleur des choix... pour la si innocente Eleanor.
 
Une héroine qui a soif de liberté, un personnage masculin qui use comme il se doit de celle-ci, voici une confrontation des plus extrêmes que nous propose Suzanne Enoch dont je ne connaissais pas encore la plume. Clairement, la relation entre les frères Griffin et Eleanor m'a quelque peu rappelé celle des Bridgerton. Nous sommes ici avec une famille qui se sert les coudes même si certaines coutumes ont encore la vie dure. J'ai aimé ces moments entre eux, souvent très drôles et pleins de bons sens. Puis vient le loup dans la bergerie, j'ai nommé Valentin Deverill !
 
Eleanor s'offusque que jusqu'à un certain âge, elle pouvait tout faire. Mais aujourd'hui, elle se doit d'obéir et de suivre les règles de bonnes conduites pour les femmes. Littéralement : sois belle et tais-toi. Très peu pour elle ! En passant cet accord, elle veut faire ses propres choix mais aussi ses propres erreurs. J'ai aimé ce côté rébellion, bien que parfois un peu extrême dans son comportement. Ainsi, il permet de mettre en évidence les différences hommes/femmes et ce qui est acceptable ou non en fonction du sexe de la personne. Suzanne Enoch vient ainsi mettre en évidence cela et donner un petit coup de modernité par le biais de son personnage. Et comment vivre pleinement cette liberté si durement acquise quand on est dans l'inconnu ? Sans le savoir, Eleanor va être surveillée par Deverill, le meilleur ami de son frère. Si au début, cette mission s'annonce comme une torture pour lui, très rapidement, elle va prendre une toute autre tournure. Car Eleanor compte bien lui demander des conseils... Protéger Eleanor sans craquer pour elle pourrait être encore plus dur.
 
Vous l'aurez compris, la romance entre ces deux là va rapidement démarrer. Et c'est sans doute mon seul regret. Valentin Deverill est un libertin, avec ses petites habitudes et ses maîtresses à la pelle. Je m'attendais donc à ce que celui-ci mette du temps à voir en Eleanor autrement. Mais non, dès la première robe un peu sulfureuse pour l'époque, il tombe sous le charme. Pour le coup, j'ai trouvé que cela manquait en crédibilité. J'aurais aimé que cela se déroule autrement et surtout avec plus de profondeur. Finalement, une robe avec décoté et hop, fini la maîtresse ! La suite rattrape ce petit défaut du départ, puisqu'il est drôle de voir tenter - vainement - Deverill de résister à Eleanor. Un bref petit jeu du chat et de la souris entre eux pimentera un peu l'histoire.
 
Mais dans Drôle de chaperon, c'est aussi un peu de rebondissements et je pense notamment à quelques prétendants bien insistants auprès de Eleanor. Enjeux financiers, réputations, tant d'éléments qui entrent en ligne de compte que l'innocente Eleanor va devoir apprendre à gérer. Car être libre de ses choix, c'est aussi avoir l'opportunité de faire ses propres erreurs et certaines pourraient être catastrophiques. Un peu de "danger" pour notre héroïne qui poussera Deverill a agir dans l'ombre pour l'aider comme il le peut.
 
Au final, même si j'ai trouvé que la relation Eleanor/Deverill commençait un peu trop vite et avait quelques petits défauts par-ci, par-là, j'ai tout de même passer un très bon moment. Le côté famille et embrouille entre frères et sœur est bien présent et fais sourire. Les situations cocasses dans lesquelles se met Eleanor sont assez drôles (la plupart du temps) et nous font bien sourire et Deverill se révèlera bien plus chevalier servant qu'il ne le pensait ! Hâte de découvrir la suite sur Zachary !
La Famille Griffin, tome 1 : Drôle de chaperon - Suzanne Enoch

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Dommage que l'attraction soit trop rapide, mais le reste est tentant et je suis curieuse de découvrir les situations cocasses que tu mentionnes :)
Répondre