Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Driven - K. Bromberg

Driven - K. Bromberg
Driven - K. Bromberg
Série : Driven
Titre : Driven tome 1 à 4
Auteur : K. Bromberg
Edition : Hugo Roman
Merci à la Maison d'Edition pour cette lecture
Driven - K. Bromberg
 
Ma Chronique
Driven - K. Bromberg
J'ai été déçue
 
Depuis de nombreuses années, j'ai envie de me laisser tenter par la série Driven de K. Bromberg. A vrai dire c'est depuis ma lecture de Sweetheart, de l'autrice, que cela me tente. Mais qui dit série, dit plusieurs tomes et donc une petite appréhension de suivre un couple aussi longtemps (en romance). Car clairement, cela annonce quelques galères pour eux. Si en imaginaire cela passe sans problème en romance, j'ai quelques difficultés à apprécier sur la durée. Mais avec la sortie en poche, je me suis dit que c'était le moment où jamais de tenter l'aventure. Avec tous les bons avis que je voyais passer, je me suis dit, pourquoi pas.
 
Si vous me suivez sur Instagram, vous n'avez pas du passer à côté de mon ressenti. D'ailleurs, j'ai pu constaté que c'était soit tout blanc, soit tout noir avec cette série. Pour le coup, les avis vont du coup de cœur à l'abandon. Malheureusement pour moi, je vais aujourd'hui me ranger du côté de ceux qui n'ont pas aimé cette série. Pour tout vous avouer, si cela n'avait pas été un service presse, j'aurais abandonné ma lecture vers les cent premières pages du premier tome. Mais comme il s'agissait d'un service presse et que la suite m'attendait, je me suis faite violence pour continuer. D'autant que nombreux m'ont dit que la suite serait meilleure.
 
Aujourd'hui, c'est donc une chronique globale des quatre premiers tomes, centrés sur le couple Colton/Rylee. Pour la simple et bonne raison que mon avis n'a pas beaucoup changé au fil des tomes si ce n'est que plus j'avançais et moins j'avais envie de continuer l'aventure. Alors autant vous faire un ressenti globale plutôt que de répéter les mêmes choses.
 
Parlons un peu plus en détail du premier tome. L'entrée en matière donne de suite une idée de ce couple. Rylee (que je pensais apprécier) m'a surprise et pas dans le bon sens du terme. Tout débute par une crise d'angoisse de la jeune femme. Je me suis dit, pourquoi pas, cela laisse le lecteur réfléchir sur le traumatisme qui semble la hanter. Mais qu'elle n'a pas été ma surprise du revirement de situation qui suit. Enfermée dans un placard, quelqu'un fini par lui ouvrir et voilà que la demoiselle se laisse totalement peloter par un inconnu qui vient tout juste de se taper quelqu'un d'autre juste à côté. En plus de ça, notre cher héros se la joue tombeur comme pas possible. Franchement, cette entrée en matière ne pouvait pas être pire. Déjà, passer d'une crise d'angoisse à ça en 2 sec chrono ce n'est pas très crédible mais en plus ça en dit long sur les personnages eux même. Ca a été la première d'une longue série de douches froides.
 
Les personnages n'ont pas réussi à me charmer. Comme je vous le disais, le mystère autour de l'héroïne aurait pu m'intriguer un peu plus si cela n'était pas à ce point entaché par le reste de l'histoire. J'entends par là qu'à part se répéter qu'un homme comme lui ne pourrait pas s'intéresser à elle, qu'il est trop possessif, imbus de lui même et j'en passe et que ce n'est pas l'idée du siècle de craquer pour lui, ses réflexions ont un côté un peu ennuyeux. D'autant que les dés sont jetés dès leur première rencontre dans ce fameux placard. Guidée par ses hormones elle perd en crédibilité par la suite. J'avais envie de la secouer toutes les deux pages.
 
Mais je crois que le pire, ça a été Colton. Non franchement, je ne comprends pas ce qui peut plaire avec ce personnage. Je l'ai tout de suite mis dans la catégorie personnage détestable à l'image de Christian Grey, que j'ai aussi détesté. Riche, beau gosse, possessif, qui refuse qu'on lui dise non, qui use de tout ses atouts pour avoir ce qu'il veut, bref, ce "gentleman" ne recule devant rien. Dépenser un million pour obtenir un rendez-vous ? Sans problème. Personnellement, cet étalage de richesse et cette volonté d'obtenir ce qu'il veut à coup de : tu me désires aussi donc pourquoi résister, très peu pour moi. La goutte d'eau a été ses fameuses exigences au début de leur relation. J'ai cru mourir de rire tellement la situation me blasait. Une vague impression de Christian Grey et son contrat.
 
 
C'est dommage de partir à ce point dans les clichés du genre et ces relations du "je t'aime moi non plus" qui traine en longueur. Car si dans le premier tome ce jeu du chat et de la souris fonctionne, par la suite (les tomes suivants donc), cela devient extrêmement lassant. De même que les scènes de sexe à répétition. Passée la première avec une vingtaine de pages, j'ai fini par les lire en diagonales car elle n'avait aucun intérêt. Rylee apprécie fortement le langage cru et vulgaire, ce qui n'est pas mon cas.
 
Là où je suis déçue, c'est qu'il y avait pas mal d'éléments prometteurs. Déjà tout ce qui touche au foyer avec les enfants. L'investissement de Rylee est vraiment intéressant et donne envie d'en savoir plus. le côté F1 est aussi pas mal et change un peu des romans du genre. Mais la romance prend tellement de place que c'est finalement noyé dedans. De plus, même si c'est cliché, le passé de Colton aurait pu être aussi bien plus en avant. Le mystère autour de son personnage donnait envie d'en savoir plus mais cela est vite résolu puisque la majorité des réponses le concernant est donné au début du second tome. Moi qui espérais que cet élément me tiendrait en haleine pour la suite...
 
 
Clairement, comme je vous le disais plus haut, j'aurais aussi pu m'arrêter au premier tome, car mon avis n'a pas changé du tout au fil des tomes et si on apprécie pas le démarrage, je doute que cela change par la suite comme cela a été le cas pour moi. Leurs disputes puis retrouvailles m'ont paru trop répétitives et pas assez crédibles pour que je trouve ça plaisant. Enfin, l'épilogue du troisième tome aurait pu conclure l'histoire du couple et pour le coup, le tome 4 m'a paru superflu... A moins d'avoir apprécié le couple jusqu'au bout, dans ce cas, c'est une sorte de "bonus" pour prolonger un peu l'histoire mais pour ma part, l'essentiel était dans les épilogues du tome 3.
 
Je ressors donc de ce marathon Driven très déçue. Je suis totalement passée à côté de cette romance qui regroupe pas mal d'éléments que je n'apprécie pas. Un peu trop 50 nuances/After à mon goût (en version soft) bien sur. Je n'ai pas été sensible aux charmes de Colton, bien trop cliché et arrogant pour moi. Rylee de m'a pas convaincu non plus. Alors certes, cela reste du K. Bromberg et les pages défilent assez facilement mais je suis ravie d'avoir fini ces lectures, histoire de passer à autre chose.
 
Driven - K. Bromberg

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article